Rencontre avec Rosa Parks

Financez gratuitement des projets sociaux / lire notre article

Pays : Etats – Unis // 1913 – 2005
Domaine : Citoyen

La femme qui a osé dire non et a libéré le peuple afro-américain

Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks, est une femme afro-américaine née le 4 février 1913 à Tuskegee, en Alabama. La jeune Rosa a grandi auprès de sa mère, institutrice, qui lui a inculqué les valeurs d’égalité et de liberté. Dès son plus jeune âge elle comprend vite que la réalité est toute autre… La ségrégation et les lois raciales irriguent et divisent toute la société américaine. La plupart des lieux et services comme le bus, les restaurants, les cinémas, les toilettes est réservée aux Blancs, comme le droit de vote. Enfant, elle fréquente une école réservée aux Noirs puis étudie à Montgomery où elle rencontre son futur mari Raymond Parks. Ce dernier milite au sein de la NAACP. C’est en partie aux côtés de son époux que Rosa construit son engagement politique, un engagement en réaction face aux injustices que le peuple Noir subit. Fervente militante au sein de la NAACP elle devient la cheffe de file de la section enfants au sein de l’association.

Le 1 décembre 1955, à 42 ans le destin frappe à sa porte. Dans le bus qui la ramène du travail, elle refuse de céder sa place à un homme Blanc. Elle tient tête et reste assise. Sans le savoir cet acte civique va changer le destin de l’ensemble de la communauté Noire. Arrêtée, mise en prison, elle sera déclarée coupable et devra payer une amende. Son arrestation provoquera une vague de protestation et d’indignation sans précédent dans tous les Etats-Unis. Un jeune pasteur de 26 ans, Martin Luther King, lui emboitera le pas… Il poursuivra la lutte et rentrera également dans l’histoire en appelant au boycott des bus de Montgomery. Durant 387 jours, la communauté Noire va se déplacer à pied et à vélo et fera plier la compagnie de bus comme la Cour suprême des États-Unis. Ainsi, en 1956 le gouvernement américain met fin à la ségrégation raciale dans les bus. Par ce geste d’insoumission, Rosa Parks est devenue un symbole de la rébellion contre la répression et l’oppression subies par le peuple Noir.

Le chemin sera long et les conséquences très dures. La famille Parks, ne pouvant plus trouver de travail à Montgomery, est obligée de déménager à Detroit. Pour continuer la lutte, ils fondent avec d’autres le « mouvement des droits civiques » dont Rosa deviendra « la mère » des droits civiques. Unis, ils briseront une à une toutes les inégalités, et ce jusqu’a ce que le président Lyndon B.Johnson signe en 1964, le « Civil Right Act » interdisant la discrimination raciale aux Etats-Unis. De conférence en conférence, elle sillonne le monde et ouvre en 1977 sa fondation dont le but est de retracer et expliquer aux enfants les combats menés pour la liberté et l’égalité. Rosa Parks décède le 24 octobre 2015 à Detroit. Toute sa vie durant, elle vivra sobrement mais l’ensemble des actions et des luttes qu’elle a mené ont cependant contribué à rendre le monde plus juste, plus riche.

Fresque et Texte : Dan23 // Lieux : Ecole primaire Karine -1 chemin Jean Cocteau 67200 Strasbourg // 2017

Citations

« J’ai appris au fil du temps que lorsque nous sommes fermement résolus, la peur diminue. Savoir ce qui doit être fait, fait disparaître la peur. »

« Au moment où j’ai été arrêté, je ne savais pas ce que ça engendrerait. C’était juste un jour comme un autre. Ce qui a changé les choses, ce sont toutes les personnes qui se sont jointes au mouvement. »

« Je voudrais que l’on se souvienne de moi comme d’une personne qui voulait être libre, pour que les autres le deviennent aussi. »

« On doit vivre sa vie en essayant d’en faire un modèle pour d’autres. »

« Vous ne devez jamais avoir peur de ce que vous faites quand vous faites ce qui est juste. »

« Le racisme est toujours avec nous, mais c’est à nous de préparer nos enfants pour ce qu’ils doivent répondre, et, nous l’espérons, nous vaincrons. »

« Les gens ont toujours cru que je n’avais pas cédé ma place parce que j’étais fatiguée. Ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement. J’étais surtout fatiguée de devoir capituler. »

Vidéos

Documents à télécharger

Liens